Afficher cette page en : Français Néerlandais
  RECHERCHER

Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire
Recherche de A à Z
Professionnels > Production animale > Santé animale > Grippe aviaire > Alerte: réintroduction du virus de la grippe aviaire...
Grippe aviaire


Nouvelle contamination par la grippe aviaire hautement pathogène à Turnhout

 

Ce 10 novembre 2022, la grippe aviaire hautement pathogène de type H5N1 a été détectée dans une exploitation avicole à Turnhout (province d’Anvers). Cette nouvelle contamination s’ajoute aux 12 contaminations déjà constatées depuis le 21 septembre 2022: chez 5 négociants d’oiseaux à Bocholt (province de Limbourg), Beernem, Diksmuide et Evergem (province de Flandre occidentale) et Theux (province de Liège), dans 3 exploitations avicoles à Sint-Laureins (province de Flandre orientale), dans 1 exploitation à Wingene (province de Flandre occidentale), dans 1 exploitation à Tongeren (province de Limbourg) et dans 2 exploitations à Hoogstraten (province d’Anvers). Autour de toutes ces contaminations, des zones de restrictions ont été établies : une zone de protection d’un rayon de 3 km et une zone de surveillance d’un rayon de 10 km. La description de ces zones et les mesures qui y sont d’application sont disponibles via ce lien.

Rien n'indique à ce jour que ces contaminations soient liées. Les oiseaux sauvages infectés sont probablement à l'origine de ces épidémies.

Depuis la mi-septembre 2022, la circulation de la grippe aviaire a fortement augmenté chez les oiseaux sauvages, ce qui a entraîné une pression environnementale très élevée autour de toutes les exploitations avicoles. Par conséquent, le ministre Clarinval a décidé de réintroduire le confinement pour tous les exploitations avicoles enregistrées à partir du mercredi 5 octobre 2022.

Vigilance accrue

Au niveau des élevages avicoles, une vigilance accrue pour la grippe aviaire est déjà en place depuis 2006. Cette vigilance doit être particulièrement suivie.
Concrètement, le traitement thérapeutique de volailles ne peut être entamé après les constatations suivantes que si des échantillons ont été préalablement soumis à la DGZ ou à l'ARSIA pour un examen de laboratoire :

  • une réduction de plus de 20 % de la consommation normale d'aliments et d'eau ;
  • une mortalité de plus de 3 % par semaine ;
  • une réduction de la ponte de plus de 5 % pendant plus de deux jours ;
  • des signes cliniques ou des lésions post-mortem suggérant une grippe.

Les % sont à interpréter au niveau de l’étable ou du compartiment et non pas au niveau de l'ensemble de l'exploitation.

L’ensemble des mesures

Une description détaillée des zones et des mesures est disponible via ce lien.

Notre mission est de veiller à ce que tous les acteurs de la chaîne fournissent aux consommateurs et les uns aux autres une assurance optimale que les aliments, les animaux, les plantes et les produits qu'ils consomment, utilisent ou détiennent sont fiables, sûrs et protégés, maintenant et à l'avenir.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 10.11.2022    |   Haut de la page
Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Notre politique de cookies   |   Déclaration sur l'accessibilité   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA - Tous droits réservés   |   Extranet