Cliquez-ici si l'email est illisible



   
22/01/2019 Version néerlandaise


PESTE PORCINE AFRICAINE (PPA)
Confirmation de deux cas positifs chez des sangliers dans la Zone d’Observation Renforcée (ZOR).
Résultats de la recherche intensive de sangliers morts dans la Zone d'Observation Renforcée (ZOR).
Adaptation du zonage au niveau wallon et européen.


Depuis le 13 septembre 2018, un total de 1052 sangliers ont été analysés, dont 883 dans la zone infectée. Parmi ces carcasses de sangliers, 345 se sont révélées positives à la peste porcine africaine (communiqué de presse du Cabinet du Ministre Collin le 17 janvier 2018).

Le 8 janvier 2019, deux nouveaux cas de PPA ont été confirmés chez des sangliers dans la partie ouest de la Zone d’Observation Renforcée (zone européenne I). Jusqu’à présent, tous les cas positifs à la PPA chez des sangliers retrouvés morts avaient été découverts dans la zone noyau (Zone européenne II). Malgré les clôtures installées, la confirmation de ces deux nouveaux cas dans la partie ouest de la ZOR était dans une certaine mesure prévisible, vu la forte tendance de la maladie à se propager vers l’ouest. Suite à cette découverte, la chasse a immédiatement été interrompue dans cette partie de la ZOR et une prospection intensive a en même temps été lancée afin de retrouver d'autres sangliers morts éventuels dans les alentours. Cette prospection est déjà achevée et aucun nouveau cas positif n’a été découvert. La chasse a dès lors été reprise de manière intensive dans la partie ouest de la ZOR. Bien que cette bonne nouvelle puisse indiquer que les cas positifs étaient plutôt sporadiques, la possibilité réelle de propagation de la maladie plus loin vers l'ouest ne peut être ignorée.

La confirmation des deux cas positifs chez des sangliers dans la ZOR a bien sûr aussi des conséquences sur le zonage au niveau wallon et européen.

Les zones européennes I et II ont toutes deux été étendues vers l’ouest, avec pour effet que la zone II s’étend maintenant jusqu’à la frontière française (Décision d'exécution de la Commission européenne voté le 16 janvier 2019 - voir cartes ci-dessous). L'adaptation du zonage européen n’entraîne aucune conséquence sur les porcs domestiques.

L’adaptation du zonage opérationnel wallon consiste en l’élargissement de la zone tampon et de la zone de vigilance. Vous trouverez davantage d’informations concernant les mesures prises dans ces zones via le lien suivant (http://www.wallonie.be/fr/actualites/mesures-de-lutte-contre-la-peste-porcine-africaine). Outre les différentes techniques de chasse et la mise en place de pièges (dans la zone tampon et dans la ZOR) afin de fortement réduire la population de sangliers, une deuxième clôture est également en cours d’installation dans la partie ouest de la ZOR.

L’événement récent a également incité la France à prendre des mesures urgentes complémentaires afin d’éviter une propagation de la maladie vers la France. Dans ce cadre, une concertation a eu lieu le 11 janvier 2019 entre le ministre français de l’Agriculture, Didier Guillaume et son homologue wallon, René Collin. Suite à cette visite, la France a procédé à la délimitation légale d’une zone d’observation renforcée et d’une zone d’observation (avec les mesures correspondantes) qui sont respectivement situées à 3 et 10 km de la frontière belge. Il a également été décidé de placer une clôture dont le tracé rejoindra la nouvelle clôture située dans la zone d’observation renforcée en Belgique. Une fois cette clôture placée, la France souhaite procéder le plus vite possible à une éradication totale de la population de sangliers au sein de cette zone délimitée, nommée « la zone blanche ». Vous trouverez davantage d’informations concernant les mesures prises dans ces zones via le lien suivant :
https://agriculture.gouv.fr/peste-porcine-africaine-le-detail-des-mesures-de-prevention

Toutes les exploitations porcines situées en Belgique restent indemnes de PPA. La surveillance passive accrue des exploitations porcines (analyse PPA avant la mise d’en place d’un traitement) reste toujours en vigueur et une vigilance accrue de tous les acteurs au sein du secteur porcin est de mise.


Carte 1 : les « zones partielles » adaptées qui sont actuellement définies par la Région wallonne




Carte 2 : le zonage européen adapté suite à la décision de l’UE votée le 16 janvier 2019



 
 

Copyright © 2018 FAVV-AFSCA. Tous droits réservés.