Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
Plan du site
 
Accueil > Professionnels > Production animale > Animaux > Santé animale > Grippe aviaire > Situation en Belgique
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 

Grippe aviaire

Page précédente

Situation en Belgique

 

Depuis le 1er juin 2017, 13 contaminations par le virus hautement pathogène H5N8 de la grippe aviaire ont été constatées chez des oiseaux de négociants de volailles à Oostkamp et Menen (Flandre Occidentale) et de détenteurs amateurs à Wellin et Saint-Ode (Luxembourg), à Soignies, Quiévrain, Ath, Courcelles, Tournai et Fleurus (Hainaut), à Zuienkerke (Flandre Occidentale), à Couvin (Namur) et à Bassenge (Liège).

Le virus H5N8 a été identifié pour la première fois en Belgique le 1er février chez un détenteur amateur d'oiseaux d'ornement dans la commune de Lebbeke. Ce virus a également été identifié, à 4 reprises chez des oiseaux sauvages trouvés morts à Oud-Heverlee, Huldenberg, Dilsen-Stokkem et Ottignies en février et mars.

Afin de détecter rapidement toute introduction de virus de la grippe aviaire, des programmes de surveillance dans le cheptel de volailles et chez les oiseaux sauvages ont été mis sur pied par l’AFSCA depuis 2004.

En ce qui concerne les volailles, deux programmes ont été instaurés : 

  • un screening sérologique a pour but de déterminer la prévalence des virus de la grippe aviaire des sous type H5 et H7 chez les volailles dans les exploitations avicoles. Pour cela, du sang est prélevé dans les exploitations avicoles de plus de 200 volailles (à l'exception des exploitations de poulets de chairs). Les exploitations situées dans les zones naturelles sensibles, les exploitations avec parcours libre et les exploitations de dindes, oies et canards sont échantillonnées une deuxième fois au cours de la même année.
  • Dans le cadre du monitoring passif, chaque maladie ou mortalité anormale chez les volailles et la présence d’une chute de ponte importante ou d’une forte réduction de la consommation de nourriture et d’eau doivent être examinées par le vétérinaire de l’exploitation. Si celui-ci ne peut exclure une contamination par la grippe aviaire, alors aucun traitement thérapeutique ne peut être instauré avant la prélèvement et la transmission d’échantillons/de cadavres vers les laboratoires de ARSIA et DGZ pour autopsie et éventuellement des examens supplémentaires.

En ce qui concerne les oiseaux sauvages, deux programmes de surveillance ont également été mis en place :

  • Lors du monitoring actif, des écouvillons cloacaux ou oropharyngaux (swabs) sont prélevés sur des oiseaux sauvages et analysés. Ces échantillonnages se déroulent au cours des activités de baguage organisés par l’IRSNB (Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique) sur tout le territoire, et dans une moindre mesure, lors de la saison de chasse aux oiseaux aquatiques par les chasseurs.
  • Au cours du monitoring passif, les mortalités suspectes d’oiseaux sauvages sont analysées. Pour ce faire, les oiseaux retrouvés morts qui répondent à certains critères d’espèce et de nombre (PDF) sont envoyés au laboratoire pour analyse.

Tous les échantillons des programmes de surveillance sont envoyés et analysés au laboratoire de référence CERVA.


 

http://www.afsca.be/_pictures/users/li.gif Résultats du monitoring actif et passif en 2016 (PDF)

Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 10.07.2017   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet