Afficher cette page en : Français Néerlandais
  RECHERCHER

Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire
Recherche de A à Z
Professionnels > Publications > Communiqués de presse & Communications > Communiqué de presse de l’Agence régionale ...
Communiqué de presse (23/09/2019) Nous suivre sur TwitterNous suivre sur Facebook


Communiqué de presse de l’Agence régionale « Zorg en Gezondheid » et de l'Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Résultats de l’enquête sur le foyer de salmonelles à l'école hôtelière Spermalie à Bruges.


  L'enquête sur le foyer de salmonellose à l'école hôtelière Spermalie a permis de découvrir la source de la contamination. Après analyse des différents plats témoins, Salmonella a été détectée dans la sauce tartare fraîchement préparée. Les résultats de l'enquête en ligne réalisée auprès des élèves et enseignants vont d’ailleurs dans le même sens. Dans l'intervalle, les mesures nécessaires ont été prises pour enrayer la contamination. Depuis le 14 septembre, aucun nouveau cas de maladie n'a été signalé. L'école peut donc reprendre son fonctionnement normal.

Le vendredi 6 septembre et les jours qui ont suivi, quelque 200 élèves et enseignants sont tombés malades à l'école hôtelière et touristique Spermalie de Bruges. L’Agence régionale de santé « Zorg en Gezondheid », l'Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaine alimentaire ainsi que le laboratoire national de référence Sciensano ont enquêté conjointement sur l'ampleur et la cause de l'épidémie.

  • Les analyses réalisées en laboratoire sur des échantillons de selles ont rapidement révélé que les élèves et professeurs avaient été affectés par Salmonella.
  • Zorg en Gezondheid et Sciensano ont lancé une enquête en ligne auprès des élèves et des enseignants pour savoir qui avait mangé quoi et dans quel restaurant, afin de pouvoir identifier les possibles de contamination.
  • L'AFSCA a prélevé des échantillons des repas servis les mardi, mercredi et jeudi au restaurant de l'école.

Au total, 65 échantillons ont été envoyés au laboratoire national de référence Sciensano. Après analyse des différents plats témoins, Salmonella a été détectée dans la sauce tartare fraîchement préparée.

Les bactéries présentes dans les aliments semblent également être les mêmes que celles présentes dans les selles des patients. L'enquête en ligne de l'agence régionale de santé et de Sciensano montre également que la sauce tartare est la source la plus probable de cette épidémie.

Stéphanie Maquoi, porte-parole de l'AFSCA : "Tous ces éléments réunis nous amènent à conclure que la sauce tartare et peut-être plus spécifiquement les œufs utilisés sont à l'origine de ce foyer. Des recherches plus approfondies et la caractérisation des souches de Salmonella apporteront encore plus de clarté".

Foyer éradiqué

L'AFSCA et l’agence régionale de santé « Zorg en Gezondheid » ont pris des mesures immédiates pour éradiquer le foyer. L'ordre a été donné de nettoyer et désinfecter d'abord la cuisine du restaurant de l'école et, par extension, toutes les cuisines et le matériel de cuisine. Par mesure de précaution, aucun aliment cru ne pouvait être servi, car la chaleur tue la bactérie Salmonella.

Le personnel de l'école et les élèves ont été invités à accorder une attention particulière à l'hygiène et à la désinfection des mains après les visites aux toilettes. Tous les élèves malades ont été encouragés à rester à la maison.

Le nettoyage et la désinfection des cuisines et du matériel de cuisine ont été vérifiés sur la base d'échantillons environnementaux. Aucune Salmonella n'a été décelée dans l'analyse en laboratoire de ces échantillons.

Les salmonelles sont présentes dans divers aliments tels que la viande crue, le poulet cru, les œufs, les légumes crus et les fruits. L'AFSCA et l’agence régionale de santé « Zorg en Gezondheid » soulignent qu'il est généralement possible de prévenir la contamination en respectant les bonnes pratiques d’hygiène, en n'utilisant pas d'œufs crus, en faisant bien frire la viande et le poulet et en lavant soigneusement les fruits et légumes. Après avoir manipulé des produits crus, il est important de bien se laver les mains et les ustensiles de cuisine comme les couteaux et les planches pour éviter les contaminations croisées.

Un incident peut toujours arriver, même là où la sécurité alimentaire est placée au centre des priorités. Personne n’est à l’abri. Mais lorsqu’un incident survient, tel une intoxication alimentaire, il est important que les écoles puissent, en coopération avec l’AFSCA, réagir rapidement et de manière adéquate afin d’identifier la source de la contamination et en tirer les enseignements. La collaboration avec l'école hôtelière Spermalie a d’ailleurs été très constructive et l’école s’est impliquée dans l’enquête sur ce foyer de salmonelles, tout comme les parents qui ont rempli les questionnaires.

Les centaines de contrôles effectués quotidiennement par l’AFSCA contribuent à maintenir un haut niveau de protection du consommateur en Belgique. En 2018, 80% des contrôles effectués dans les cantines scolaires étaient favorables. La sensibilisation et la formation des entreprises est également un moyen de maintenir un haut niveau de protection, et l’AFSCA a formé gratuitement plus de 1000 professionnels de cantines l’an dernier.

Personnes de contact pour la presse

Joris Moonens, porte-parole Agentschap Zorg en Gezondheid
T 0490 654 640, joris.moonens@zorg-en-gezondheid.be

Stéphanie Maquoi, porte-parole de l’AFSCA
T 0478 69 57 84, stephanie.maquoi@afsca.be





  Personne de contact pour la presse:
Stéphanie Maquoi
stephanie.maquoi@afsca.be
Tél. : 0478 69 57 84
Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 24.09.2019    |   Haut de la page
Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA - Tous droits réservés   |   Extranet