Afficher cette page en : Français Néerlandais
  RECHERCHER

Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire
Recherche de A à Z
Professionnels > Publications > Communiqués de presse & Communications > Voyages à l’étranger : contribuez à prévenir ...
Communiqué de presse (21/08/2019) Nous suivre sur TwitterNous suivre sur Facebook


Voyages à l’étranger : contribuez à prévenir l‘apparition de nouvelles maladies animales et végétales en Belgique !

  Vous vous rendez à l’étranger et vous voulez ramener un souvenir très local, comme une plante ou de la charcuterie ? Sans même le savoir, vous pourriez rapporter en Belgique des maladies animales ou végétales que les Autorités s’efforcent de maintenir hors des frontières. Le virus responsable de la peste porcine africaine, par exemple, peut voyager via l'importation de produits carnés, comme l’ont constaté les Autorités d’Irlande du Nord en juillet lors d’un contrôle de bagages civils à l’aéroport. Pour éviter que la Belgique ne connaisse de nouveaux foyers de maladies venues de l’étranger, des règles s’appliquent, tant aux entreprises agroalimentaires qu’aux voyageurs. Ce sont parfois des petites choses, a priori anodines, qui peuvent avoir un impact majeur sur notre faune, notre flore et sur notre économie.

Fin juin, les douanes d’Irlande du Nord saisissaient plus de 300 kg de viande et de produits laitiers sans certificats sanitaires, retrouvés dans les bagages de passagers. Après analyse, il a été découvert que certains produits à base de viande étaient porteurs de fragments d’ADN du virus de la peste porcine africaine… le même virus contre lequel les Autorités luttent actuellement en Belgique au niveau des populations de sangliers. En Belgique, dans le milieu des années 1980, un saucisson d’Espagne, ramené de vacances par un touriste et donné aux cochons du voisin, avait été à l’origine de 6 foyers de peste porcine africaine en Belgique. Cet incident a eu un impact économique désastreux au niveau du secteur porcin.

En tant que voyageur, contribuez à maintenir nos plantes et animaux en bonne santé !
L'AFSCA demande aux voyageurs d’éviter de ramener de l’étranger de la nourriture ou des plantes à la maison comme souvenirs de vacances. Comme le dit l’adage, il vaut bien mieux prévenir que guérir, et l’AFSCA tient à le rappeler aujourd’hui encore une fois. L’Europe et la Belgique sont exemptes d’un certain nombre de maladies animales et végétales et d’organismes de quarantaine ou nuisibles, et le citoyen doit être conscient que les frontières servent de barrière.

De retour de pays hors de l'UE, pensez aux contrôles aux frontières !
Sachez également que lorsque vous revenez en Belgique en provenance d'un pays tiers - que ce soit en avion, en voiture, en train ou en bateau - vous devez tenir compte d'éventuels contrôles à l'importation de denrées alimentaires (viande, fruits, mais aussi plantes et animaux vivants). Si vous ramenez certaines denrées alimentaires ou certains produits d’origine végétale à haut risque de pays tiers et que vous ne les déclarez pas ou que vous n'avez pas de certificat phytosanitaire du pays d'origine, ils peuvent être confisqués ou détruits à leur arrivée et vous êtes passible de sanctions.
En outre, l'importation de viande et de produits laitiers en provenance de pays non européens est interdite car ils peuvent présenter de graves risques pour la santé.

Inspection des passagers à la douane : 1133,5 kg de nourriture saisis en 2018
L'AFSCA coopère régulièrement avec les douanes, l'Agence fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) et le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaine alimentaire et Environnement, pour contrôler les bagages des passagers dans les aéroports belges.
Ensemble, en fonction des expertises des uns et des autres, ces services vérifient si les passagers respectent les règles relatives à l'importation de viande, de végétaux, de produits végétaux et des animaux.
En 2018, 25 actions de contrôles renforcés des bagages ont ainsi été menées auprès de 324 passagers : 1133,5 kg de nourriture ont été saisis. Ces contrôles renforcés complètent les contrôles (et les saisies) quotidiens des bagages effectués des passagers par les douanes aux postes frontière.

Nouvelle règlementation européenne sur la santé des végétaux : prévention accrue pour réduire le risque
Avec la mondialisation du commerce, la probabilité d’introduction de nouvelles maladies animales ou végétales a fortement augmenté. C’est pourquoi un nouveau règlement européen entrera en vigueur le 14 décembre prochain.
Pour les végétaux et produits végétaux ramenés dans les bagages des voyageurs, seuls les produits énumérés dans l’annexe II du règlement d’exécution (UE) 2018/2019 pourront être ramenés librement dans les bagages depuis l’étranger, notamment les fruits suivants : ananas, noix de coco, durian, banane et datte. Les autres plantes ou produits végétaux seront interdits s’ils ne sont pas accompagnés d’un certificat phytosanitaire délivré par l’autorité compétente du pays tiers d’origine, et s’ils ne sont pas annoncés à l’AFSCA préalablement avant l’arrivée en Belgique.

Informations
Produits d’origine animale que vous pouvez rapporter en Belgique : https://finances.belgium.be/fr/douanes_accises/particuliers/voyager/des-marchandises-étrangères-importées-vers-la-belgique-0
Produits d’origine végétale que vous pouvez rapporter en Belgique :
https://finances.belgium.be/fr/douanes_accises/particuliers/voyager/des-marchandises-étrangères-importées-vers-la-belgique/produits



  Personne de contact pour la presse:
Jean-Sébastien Walhin
jean-sebastien.walhin@afsca.be
Tél. : 0476 88 50 77
Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 21.08.2019    |   Haut de la page
Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA - Tous droits réservés   |   Extranet