Afficher cette page en : Français Néerlandais
  RECHERCHER

Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire
Recherche de A à Z
Professionnels > Publications > Communiqués de presse & Communications > Etat de la situation en Belgique suite à l’incendie ...
Communication (04/10/2019) Nous suivre sur TwitterNous suivre sur Facebook


L’Agence alimentaire tient à informer sur l’état de la situation en Belgique suite à l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen

  Le 26 septembre dernier, un incendie s’est déclaré dans l’entreprise Lubrizol à Rouen qui produit notamment des additifs pour lubrifiants moteur. Tant les autorités françaises que wallonnes se montrent rassurantes quant au risque de contamination environnementale potentielle pour les zones très éloignées du sinistre, ce qui est le cas de la Belgique. L’AFSCA se tient à la disposition du Centre régional de crise et suit la situation de très près tout en maintenant le contact avec l’ensemble des autorités et départements concernés.

Les informations fournies par le Centre régional de crise wallon indiquent que le risque est, à ce jour, négligeable. Par conséquent, l’AFSCA n’a imposé aucune mesure particulière de restriction pour les agriculteurs.



FAQ - Questions fréquemment posées


Quel type d’entreprise est concerné par l’incendie à Rouen ?

L’entreprise ayant pris feu le 26 septembre à Rouen est une usine spécialisée dans la fabrication d’additifs améliorant les moteurs. Cette entreprise est classée SEVESO. Elle se situe à 200km de la frontière belge.


Quel est le risque en Belgique pour les agriculteurs et éleveurs ?

Rouen se situe à 200 km de la frontière belge. Etant donné cette distance, les particules éventuellement expulsées lors de l’incendie ont déjà été diluées, mais il est possible que des quantités négligeables se retrouvent en Belgique. En outre, le temps et les pluies des derniers jours ont accentué le phénomène de dilution des éventuelles suies transportées par les fumées. Sur base des informations recueillies par les services wallons et le centre de crise régional, le risque de contamination possible au niveau de la chaîne alimentaire en Belgique est négligeable. A l’heure actuelle et vu la situation, il n’est pas nécessaire que des mesures particulières de restriction soient prises.


Y a-t-il des mesures de précaution à prendre pour des particuliers qui ont un potager, des arbres fruitiers ou un poulailler près de la frontière française ?

Il est toujours recommandé de nettoyer les fruits et/ou légumes que l’on récolte chez soi, des contaminations naturelles ou anthropiques (qui sont dues à l’activité humaine) peuvent en effet toujours avoir lieu : rejets d’animaux, rejets de gaz d’échappement de véhicules, etc.

Dans le cas précis de l’incendie à Rouen, et sur base des informations fournies par le Centre régional de crise, le risque de contamination possible au niveau des potagers, poulaillers ou arbres fruitiers des particuliers en Belgique est négligeable, et le consommateur peut continuer à récolter et consommer ses produits. Il s’agit d’une évaluation de la situation sur base des informations connues, et il est entendu que si un consommateur devait constater des traces de contamination sur ses produits, il est recommandé de ne pas les consommer d’une part, et de le signaler à l’autorité compétente wallonne d’autre part.


La situation peut-elle encore évoluer ?

Des analyses complémentaires sont en cours en France et en Wallonie et les différents niveaux de pouvoir continuent à suivre la situation.


Point de contact AFSCA pour les consommateurs
pointdecontact@afsca.be
0800/13.550
Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 04.10.2019    |   Haut de la page
Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA - Tous droits réservés   |   Extranet