Afficher cette page en :   Français   Néerlandais   Deutsch   Anglais

 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
 
Professionnels > Denrées alimentaires > Incidents > VEVIBA
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Service de médiation Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 

VEVIBA



F.A.Q. Consommateurs
Communiqués de presse & Communications
Call center 0800 13 550





F.A.Q. Consommateurs (V2 dd 10/03/2018)

1. Que se passe-t-il précisément chez VEVIBA ?
Fin février et début mars 2018, le parquet a réalisé une perquisition dans l’établissement de transformation de viandes VEVIBA à Bastogne. Cette perquisition était ciblée sur l’entrepôt frigorifique de la firme. L’AFSCA, qui a apporté son soutien à la perquisition sur demande du Parquet, a également pris l’initiative de réaliser un contrôle inopiné dans l’atelier de découpe. Deux infractions graves y ont été constatées.

  • Dans l’entrepôt frigorifique, il a notamment été constaté que des « vieilles » viandes surgelées étaient rendues « jeunes » par la falsification de la date de congélation.
  • Lors du contrôle dans l’atelier de découpe, il s’est avéré que la viande non destinée à la consommation humaine était quand même vendue, soit comme queue de bœuf, soit transformée dans la viande de bœuf hachée. Pour cette dernière, il s’agit de viandes qui ont été en contact avec le couteau utilisé pour égorger un bœuf et qui peuvent dès lors contenir potentiellement des microbes. Ces viandes ne peuvent être utilisées que pour l’alimentation animale.

C’est pourquoi, l’agrément de l’établissement a été retiré.
En l’état actuel de l’enquête, deux produits spécifiques ayant été mis en vente et susceptibles de comporter un risque potentiel pour la santé ont donc été identifiés.

2. De quels produits s’agit-il ?
Il s’agit, comme mentionné ci-dessus, de la viande hachée de bœuf et de la queue de bœuf.

3. Y a-t-il d’autres produits concernés ?
À l’exception des produits susmentionnés provenant de VEVIBA, la viande fraîche vendue en Belgique n’est pas touchée par cette problématique.

4. Quel est le risque sanitaire potentiel ?
Le risque est de nature microbiologique. L’incorporation de viandes potentiellement contaminées plus que d’ordinaire par des bactéries, augmente le risque d’une infection intestinale. Ceci vaut uniquement pour la viande consommée crue (filet américain). Si le haché a été conservé réfrigéré et qu’il est préparé correctement dans une poêle bien chaude, il n’y a pas de danger.
La queue de bœuf est de toute façon toujours consommée cuite, il n’existe donc pas de danger microbiologique direct à ce niveau.

5. Où ces produits ont-ils été vendus ?
Sur base du traçage, il s'avère que ce haché de bœuf a été commercialisé en Belgique sous forme d’américain nature par la boucherie Amar, un des points de vente situés dans le marché couvert « FoodMet » à Anderlecht, et par le comptoir de vente VEVIBA situé à Bastogne même. Les produits ont été retirés du marché et rappelés auprès des consommateurs. Le traçage des viandes de bœuf hachées de VEVIBA est maintenant tout à fait achevé. Les viandes de bœuf hachées qui sont actuellement vendues dans les magasins sont sûres et peuvent être consommées.

Les queues de bœuf étaient commercialisées par les enseignes Delhaize, Match, Colruyt Group et par la boucherie Amar d’Anderlecht. Ces produits ont été retirés du marché et rappelés auprès des consommateurs. Le traçage des queues de bœuf de VEVIBA est maintenant tout à fait achevé. Les queues de bœuf qui sont actuellement vendues dans les magasins sont sûres et peuvent être consommées.

6. Les supermarchés sont-ils concernés ?
En ce qui concerne la viande de bœuf hachée, les supermarchés ne sont pas concernés. Par contre, ils ont bien été approvisionnés en queues de bœuf, dont le traçage est maintenant terminé (voir question 5).

7. Pourquoi les groupes Delhaize et Colruyt ont-ils alors retiré les viandes VEVIBA de leurs rayons ?
Par précaution.

8. Les autres viandes peuvent-elles être consommées en toute sécurité ?
Oui. À l’exception du haché de bœuf et des queues de bœuf en provenance de VEVIBA (voir question 5), les viandes fraîches vendues en Belgique ne sont pas touchées par cette problématique. Vous pouvez donc consommer en toute sécurité le bifteck, rosbif, haché de porc, haché de veau ou toute autre viande vendus en Belgique.

9. Qu’en est-il des viandes surgelées comportant une date de surgélation falsifiée ?
Les viandes surgelées pendant une trop longue période perdent leurs qualités « organoleptiques » : goût, odeur, texture… mais elles ne représentent pas nécessairement un danger pour la santé publique.






Communiqués de presse et Communications de l'AFSCA

Date Description
09/03/2018 VEVIBA : rappel complémentaire de viande hachée et queue de vache
09/03/2018 Rappel de Colruyt Group: Rappel de queue de boeuf biologique. Problématique : Risque sanitaire potentiel.
09/03/2018 Rappel de Match: Rappel de Queue de Boeuf. Problématique : Enquête AFSCA au sein de la société VEVIBA - risque sanitaire potentiel.
09/03/2018 Rappel de Delhaize: Rappel de la queue de bœuf de la marque Delhaize. Problématique : L’AFSCA mentionne la possibilité d'un risque pour la santé publique.
08/03/2018 Rappel de viande hachée dans le cadre de la traçabilité effectuée au niveau des produits potentiellement à risque de chez VEVIBA
08/03/2018 Fermeture de l’atelier de transformation de viande et de l’entrepôt frigorifique VEVIBA à Bastogne
2 produits destinés à la consommation humaine potentiellement à risque pour le consommateur, retraits et communication des entreprises de distribution en cours.


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 22.03.2018   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet