Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
 
Professionnels > Publications > Communiqués de presse & Communications > 2 nouvelles contaminations par la maladie de...
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 


Communiqué de presse


2 nouvelles contaminations par la maladie de Newcastle chez des volailles d’ornement dans les communes d’Erpe-Mere (Flandre orientale) et de Zoutleeuw (Brabant flamand). L’AFSCA appelle à la vigilance ainsi qu’au strict respect des mesures de protection (27/06/2018)

L’Agence alimentaire (AFSCA) a confirmé la présence de la maladie de Newcastle chez des volailles d’ornement de détenteurs amateurs dans les communes d’Erpe-Mere (Flandre orientale) et de Zoutleeuw (Brabant flamand). Ces 2 contaminations s’ajoutent aux 8 déjà connues depuis le 26 avril 2018 chez des volailles d’ornement. A l’heure actuelle, aucune volaille du secteur professionnel n’est concernée.

Les contaminations ont été détectées à divers endroits en Belgique. L’Agence alimentaire mène une enquête pour chaque cas afin d’identifier la cause de la contamination. L’achat d’animaux et les contacts dans le circuit des hobbyites joue un rôle important dans ce domaine. La contamination via les oiseaux sauvages est aussi une des causes possibles. Le virus de la maladie de Newcastle est très contagieux et peut contaminer toutes les espèces de volailles et d’oiseaux. En cas d'infection par une souche très agressive, des symptômes nerveux (dont celui du torticolis) et une forte mortalité surviennent. Il est essentiel que chaque détenteur de volailles ou d’oiseaux situé dans les zones délimitées applique scrupuleusement les mesures imposées afin d’éviter la propagation de la maladie. L’Agence invite à la vigilance tous les détenteurs de volailles et d’oiseaux.

L’homme n’est pas sensible à cette maladie. La consommation d’œufs ou de viande de volaille ne comporte donc aucun risque.

L’enquête sur l’origine de ces contaminations indique que les contacts entre les détenteurs amateurs et l’achat d’animaux sont les causes principales..Le virus se transmet par contact direct avec des oiseaux infectés, par contact avec des matières contaminées (par exemple par l’alimentation ou l’eau de boisson contaminées par des excréments) ou par voie aérienne. De plus, dans certains cas, le virus a probablement été transmis par des oiseaux sauvages. Pour chaque contamination, une zone de protection de 500 m a été délimitée en coopération avec les communes concernées. Dans cette zone, des mesures sont imposées pour prévenir la propagation du virus.
Dans ces zones, les mesures suivantes sont d’application pendant au moins 21 jours :

  • inventaire de tous les détenteurs de volailles et de pigeons ;
  • chaque détenteur doit faire vacciner ses volailles et ses pigeons (à l’exception des canards, oies et cailles naines) ou présenter une preuve de vaccination valide ;
  • les rassemblements de volailles, pigeons et autres oiseaux captifs sont interdits ;
  • les déplacements de volailles et de pigeons sont interdits.

L’AFSCA signale que des animaux potentiellement contaminés ont été vendus depuis la mi-mai via les marchés hebdomadaires de Heist-op-den-Berg et de Liège. Elle conseille à tous les détenteurs amateurs -en particulier ceuxqui fréquentent ces marchés- qui constatent des problèmes de santé chez leurs volailles de consulter un vétérinaire. Cela permettra alors d’effectuer les examens nécessaires.

L’Agence alimentaire souligne que la vaccination est la seule mesure de prévention valable contre la maladie. La vaccination est légalement obligatoire en tout temps pour tout éleveur professionnel et pour toute volaille et pigeon participant à un rassemblement ou une exposition. L’Agence recommande aussi vivement la vaccination pour les volailles des hobbyistes en général.

Notre dossier complet sur la maladie de Newcastle est consultable sur le site de l'Agence alimentaire www.afsca.be suivre AFSCA > Secteurs professionnels > Production animale > Santé animale > Maladies animales > Maladie de Newcastle



      Personne de contact pour la presse :
      Jean-Sébastien Walhin
      jeansebastien.walhin@afsca.be
      Tél. : 0476 88 50 77


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 28.06.2018   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet