Affichez cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
 
Accueil > Publications > Communiqués de presse > Cas de brucellose dans la province de Namur
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Service de médiation Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 


Communiqué de presse


Cas de brucellose dans la province de Namurd(18/01/2013)

Un nouveau cas de brucellose a été mis en évidence dans la province de Namur dans une exploitation de vaches allaitantes.

Il s’agit d’une exploitation reprise dans le screening d’ hiver comme exploitation de contact du
1ier troupeau positif, dans le cadre du suivi à long terme de la brucellose.
Ce foyer est donc lié aux précédents, il ne s’agit pas d’un nouvel épisode.
Pour rappel : le premier cas de brucellose a été constaté en mars 2012 suite à un avortement dans une ferme de la province de Namur. La déclaration avait été effectué sur base de la réglementation et du protocole avortement financé par l’Agence alimentaire.

Au total 6 cas ( 5 de Brucella abortus et 1 de Brucella suis) ont été découverts en 2012.

L’Agence a bloqué l’exploitation concernée et le traçage des troupeaux de contact est en cours ; Les exploitations seront placées sous surveillance afin d’éviter la dispersion de la maladie.
L’Agence souligne la bonne collaboration avec l’éleveur et les vétérinaires concernés.

Ce cas souligne l’importance d’un bon suivi de la problématique brucellose. Il n’est en effet pas étonnant compte-tenu des caractéristiques de cette maladie que la contamination d’un bovin ne soit constatée que longtemps après un contact à risque.

L’AFSCA insiste pour que les acteurs concernés respectent scrupuleusement les bonnes pratiques agricoles, en particulier sur le plan de la biosécurité.



Personne de contact pour la presse francophone :
Jean-Paul Denuit
jean-paul.denuit@afsca.be
Tél. : 0477 83 00 57


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 04.03.2016   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet