Afficher cette page en :   Français   Néerlandais   Allemand   Anglais


Moteur de recherche  



Recherche de A à Z
Plan du site
 
Accueil > Comité scientifique > Le baromètre de la sécurité de la chaîne alimentaire > Sécurité alimentaire
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Cellule de vulgarisation Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale Production végétale Vétérinaires indépendants Publications Utiles Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 

Le baromètre de la sécurité alimentaire



 
 
Mesure de la sécurité alimentaire
Résultats
F.A.Q.




Résultats

 

Pour l’ensemble des 30 indicateurs de la sécurité alimentaire, des données ont été collectées à partir de 2007, et le pourcentage d’écart entre les résultats de deux années successives a été calculé. En tenant compte de l’importance relative de chaque indicateur, la moyenne de ces pourcentages d’écart exprime la valeur du baromètre, qui reflète l’état de la sécurité alimentaire.

- Evolution

- Résultats Baromètre de la sécurité alimentaire 2008
- Résultats Baromètre de la sécurité alimentaire 2009
- Résultats Baromètre de la sécurité alimentaire 2010
- Résultats Baromètre de la sécurité alimentaire 2011

- Résultats Baromètre de la sécurité alimentaire 2012
- Résultats Baromètre de la sécurité alimentaire 2013




EVOLUTION



Depuis le début des mesures en 2007, le baromètre de la sécurité alimentaire montre une tendance positive. Celle-ci est principalement due à l’augmentation du nombre d'opérateurs avec un système d'autocontrôle validé et à la réduction du nombre de cas humains de salmonellose. Les résultats des contrôles des produits n’ont qu’un impact limité sur le baromètre, bien qu’un degré élevé de conformité soit observé chaque année.




BAROMÈTRE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2008



Le baromètre de la sécurité alimentaire 2008 indique qu’entre 2007 et 2008, la sécurité alimentaire a de manière générale connu une augmentation limitée, à savoir de 0,11%. Bien que 2008 a connu une hausse significative du nombre de systèmes d’autocontrôle validés dans le secteur de la production primaire (ISAI3), de moins bons résultats ont néanmoins été obtenus au niveau de l’inspection de l’autocontrôle (ISAI6) et de l’infrastructure, installation et hygiène dans la distribution, l’horeca et les cuisines de collectivité (ISAI7). Ces résultats moins bons en apparence étaient à imputer à une nouvelle méthode d’évaluation, plus stricte. En général, les résultats sous-jacents des indicateurs témoignent d’un niveau élevé de sécurité alimentaire dans notre pays ; un grand nombre d’indicateurs ont en effet enregistré un très bon résultat (plus de 95 % de conformité).


Figure A - Présentation visuelle du baromètre de la sécurité alimentaire pour l’année 2008 : représentation complète (échelle de –40% à +100%)
  Figure B - Présentation visuelle du baromètre de la sécurité alimentaire pour l’année 2008 : représentation détaillée (échelle de –30% à +10%)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 
Cliquez sur l'image pour l'agrandir





BAROMÈTRE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2009



Le baromètre de la sécurité alimentaire 2009 indique que la sécurité alimentaire a connu une augmentation de 11,26 % par rapport à 2008. Cette amélioration était principalement due à une très forte augmentation du nombre de systèmes d’autocontrôle validés dans le secteur de la transformation (ISAI4). Mais même en ne prenant pas en compte cet indicateur, on observe toujours une augmentation de 2,37 % de la sécurité alimentaire en 2009 par rapport à 2008. Tout comme en 2008, une hausse du nombre de systèmes d’autocontrôle validés a été enregistrée dans le secteur de la production primaire (ISAI3). L’autocontrôle, et la validation de celui-ci, est un système relativement nouveau qui s’implante de plus en plus dans la chaîne alimentaire. Par contre, comme c’était le cas en 2008, de moins bons résultats ont été obtenus au niveau de l’inspection de l’autocontrôle (ISAI6). De très bons résultats ont toutefois été enregistrés pour un grand nombre d’indicateurs (plus de 95 % de conformité), ce qui témoigne d’un niveau élevé de la sécurité alimentaire en Belgique.


Figure A - Présentation visuelle du baromètre de la sécurité alimentaire pour l’année 2009 : représentation complète (échelle de –50% à +250%)
  Figure B - Présentation visuelle du baromètre de la sécurité alimentaire pour l’année 2009 : représentation détaillée (échelle de –30% à +30%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 
Cliquez sur l'image pour l'agrandir





BAROMÈTRE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2010



Le baromètre de la sécurité alimentaire 2010 indique une augmentation de 3,73% par rapport à 2009. C’est la troisième année consécutive que le baromètre de la sécurité alimentaire indique une tendance à la hausse. Cette amélioration est comme en 2009 principalement le résultat d'une augmentation du nombre de systèmes d'auto-contrôle validés dans le secteur de la transformation (ISAI 4) mais aussi dans les secteurs de la production primaire (ISAI 3) et des fournisseurs de la production primaire (ISAI 2). Les résultats des inspections ont été moins bons que ceux de 2009 (ISAI 6). Des résultats similaires et, dans certains cas meilleurs qu'en 2009 ont été obtenus pour les contrôles de produits (par exemple, ISAI 24 et 25, l'analyse des Salmonella et E. coli dans les abattoirs et les ateliers de découpe). En 2010, il ya eu une augmentation marquée du nombre de personnes atteintes d’une toxi-infection alimentaire collective (ISAI 28), principalement due à des infections causées par le norovirus. Le nombre de cas humains déclarés de salmonellose et de listériose, en revanche, a diminué (respectivement ISAI 29 et 30).


Figure A - Présentation visuelle du baromètre de la sécurité alimentaire pour l’année 2010 : représentation complète (échelle de –50% à +100%)
  Figure B - Présentation visuelle du baromètre de la sécurité alimentaire pour l’année 2010 : représentation détaillée (échelle de –60% à +40%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 
Cliquez sur l'image pour l'agrandir





BAROMÈTRE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2011



En 2011 également, le baromètre de la sécurité alimentaire présente une légère hausse de +1,8 % par rapport à 2010. Cette tendance positive est à nouveau principalement le résultat d’une augmentation du nombre de systèmes d’autocontrôle validés dans le secteur de la transformation (ISAl 4) et dans le secteur de la production primaire (ISAl 3). Contrairement à 2010, on observe une augmentation du nombre d’inspections favorables en matière d’efficacité du système d’autocontrôle (ISAl 6) et en matière d’infrastructure, d’installation et d’hygiène dans l’horeca, les cuisines de collectivité, le commerce de gros et de détail (ISAl 7). En ce qui concerne les contrôles de produits (ISAl 9 – ISAl 27), à l’instar des années précédentes, une conformité à plus de 95 % a été observée pour la majorité des indicateurs. Cependant, tout comme en 2010, l’année 2011 a également connu une hausse notable du nombre de personnes touchées par une toxi-infection alimentaire collective (ISAl 28), ce qui s’explique en partie par l’amélioration du rapportage. Deux zoonoses bactériennes importantes transmises par l’alimentation sont la salmonellose et la listériose. Tandis que le nombre de cas de salmonellose rapportés en 2011 était en baisse (ISAl 29), on a observé une hausse du nombre de cas humains de listériose rapportés (ISAl 30), à imputer à un incident causé par la présence de Listeria dans du fromage et à un deuxième incident, trouvant probablement son origine dans du pâté.


Figure A - Présentation visuelle du baromètre de la sécurité alimentaire pour l’année 2011 : représentation complète (échelle de –50% à +100%)
  Figure B - Présentation visuelle du baromètre de la sécurité alimentaire pour l’année 2011 : représentation détaillée (échelle de –50% à +50%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 
Cliquez sur l'image pour l'agrandir





BAROMÈTRE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2012



Depuis 2007 (le début de l’évaluation de la sécurité de la chaîne alimentaire via les baromètres), la tendance est nettement positive. En 2012, le baromètre a progressé de +2,9 % par rapport à 2011. Cette tendance résulte principalement d’une augmentation du nombre de systèmes d’autocontrôle validés dans le secteur de la transformation (ISAl 4), d’une amélioration des résultats d’inspection des systèmes d’autocontrôle dans la production primaire, la transformation et la distribution (ISAl 6) ainsi que des résultats des inspections de l’infrastructure, de l’équipement et de l’hygiène dans l’horeca, les cuisines de collectivités, les grossistes et détaillants (ISAl 7). En 2012, un plus grand nombre de notifications relatives à la sécurité alimentaire a été enregistré (ISAl 1). Cela indique une plus grande prise de conscience des opérateurs et des professionnels qui constatent que les produits ne répondent pas aux prescriptions en matière de sécurité alimentaire. Comme les années précédentes, le taux de conformité lors des contrôles des produits est élevé (ISAl 9 – ISAl 27). Le nombre de personnes impliquées dans une toxi-infection alimentaire en 2012 était comparable à celui observé en 2010 et 2011 (ISAl 28).

Figure A - Présentation visuelle du baromètre de la sécurité alimentaire pour l’année 2012 : représentation complète (échelle de –50% à +100%)
  Figure B - Présentation visuelle du baromètre de la sécurité alimentaire pour l’année 2012 : représentation détaillée (échelle de –50% à +50%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 
Cliquez sur l'image pour l'agrandir




BAROMÈTRE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2013



Le baromètre de la sécurité alimentaire montre une évolution positive pour la sixième année consécutive. Cette augmentation de 5,6% en 2013 par rapport à 2012 résulte d’un nombre nettement plus élevé de systèmes d’autocontrôle validés dans les différents secteurs (ISAl 2, 3, 4 et 5), d’une amélioration des résultats des inspections (ISAl 6 et 7), d’un nombre moins élevé de cas de toxi-infection alimentaire (ISAl 28) et de salmonellose (ISAl 29) au sein de la population, ainsi que d’une augmentation du nombre de notifications en matière de sécurité alimentaire (ISAl 1). Cette dernière indique une plus grande vigilance des opérateurs. Une évolution moins favorable est observée pour les résultats des inspections relatives à la traçabilité dans la chaîne alimentaire (ISAl 8). Le nombre d'infections rapportées de Listeria monocytogenes (ISAl 30) a également augmenté, ce qui est probablement dû à un meilleur diagnostic.

Figure A - Présentation visuelle du baromètre de la sécurité alimentaire pour l’année 2013 : représentation complète (échelle de –50% à +100%)
  Figure B - Présentation visuelle du baromètre de la sécurité alimentaire pour l’année 2013 : représentation détaillée (échelle de –30% à +40%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour l01.07.2014-->   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet