Afficher cette page en :   Français   Néerlandais   Allemand   Anglais


Moteur de recherche  



Recherche de A à Z
Plan du site
 
Accueil > Comité scientifique > Le baromètre de la sécurité de la chaîne alimentaire > Introduction
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Cellule de vulgarisation Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale Production végétale Vétérinaires indépendants Publications Utiles Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 


Les baromètres de la sécurité de la chaîne alimentaire : Introduction



 
 
Pourquoi des baromètres de la sécurité de la chaîne alimentaire ont été développés?
Comment interpréter les baromètres ?
Mesure de la sécurité de la chaîne alimentaire : le modèle ‘Pressure-State-Response’
Plus d’informations





Pourquoi des baromètres de la sécurité de la chaîne alimentaire ont été développés?

 

Ces dix dernières années, des changements profonds se sont produits sur le plan de la gestion de la sécurité de la chaîne alimentaire, tant au niveau européen que national (par exemple la General Food Law, la création de l’Agence fédérale belge pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (AFSCA) et de l’Autorité européenne de Sécurité des Aliments (EFSA), l’implémentation de l’autocontrôle).

Ces changements ont nécessité des efforts considérables de la part des stakeholders de la chaîne alimentaire, tels que l’industrie agroalimentaire, les exploitants agricoles et les autorités. Afin d’évaluer le fruit de ces efforts et d’obtenir un aperçu général de la sécurité de la chaîne alimentaire, le Comité scientifique de l’AFSCA a développé le concept pour mesurer pour la sécurité de l’ensemble de la chaîne alimentaire (de la fourche à la fourchette) (Avis 28-2010 du SciCom + annexes; Avis 09-2011 du SciCom + annexes; Avis 10-2011 du SciCom + annexes). Sont donc pris en considération aussi bien la sécurité des denrées alimentaires (sécurité alimentaire) que la santé animale et la santé végétale. Les baromètres de la sécurité de la chaîne alimentaire se composent ainsi du baromètre de la «sécurité alimentaire », du baromètre de la « santé animale » et du baromètre de la « santé végétale ».

Bien qu’il existe déjà différents baromètres pour mesurer, par exemple, la qualité de l’environnement, la pauvreté et le problème des embouteillages, il n’existait jusqu’à présent pas encore de baromètre pour la sécurité de la chaîne alimentaire. Ce baromètre, publié pour la première fois en 2010, constitue donc une première pour l’Europe.

Les baromètres sont destinés à servir d'instrument de mesure pratique afin de suivre annuellement et de manière simple la sécurité alimentaire et de permettre dès lors une communication claire à ce sujet.



Haut de la page


Comment interpréter les baromètres ?

  L’interprétation des baromètres doit se faire avec toute la prudence requise. La valeur de chaque baromètre individuel est en effet le résultat de fluctuations des indicateurs concernés. L’intérêt du baromètre doit dès lors être aussi essentiellement considéré à long terme, lorsque la tendance générale que suivent la sécurité alimentaire, la sécurité de la santé animale et la sécurité de la santé végétale dans notre pays ressort clairement. Les baromètres sont un outil de communication simple permettant de refléter l’état d’une situation spécifique complexe.


Haut de la page


Mesure de la sécurité de la chaîne alimentaire : le modèle ‘Pressure-State-Response’

  La mesure et le suivi de la sécurité de la chaîne alimentaire sont basés sur le modèle 'Pressure-State-Response' (PSR), développé par l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économiques) pour le secteur environnemental. Les définitions suivantes ont été utilisées pour l’application de ce système sur la chaîne alimentaire :
  1. ‘Pressure’ : la pression exercée sur la chaîne alimentaire et qui peut éventuellement donner lieu à de nouveaux dangers et/ou risques,
  2. ‘State’ : l’état actuel de la sécurité de la chaîne alimentaire, reflété par le baromètre, et
  3. ‘Response’ : la réaction ou les actions préventives et correctives qui peuvent être prises afin de garantir encore mieux la sécurité de la chaîne alimentaire.


 




En d’autres termes, la ‘Pressure’ et la ‘Response’ encadrent les baromètres et reflètent le contexte dans lequel les baromètres doivent être interprétés.

La ‘Pressure’, ou pression exercée sur la chaîne alimentaire, provient de différents côtés. Tant les facteurs socio-économiques et technologiques que les facteurs liés au milieu et à l’environnement et les exigences internationales peuvent influencer la sécurité de la chaîne alimentaire. Sur base d’une enquête menée auprès des différents stakeholders, la pression financière et économique et, dans une moindre mesure, les changements climatiques et les évolutions technologiques, se sont révélés des facteurs d’influence considérables.

La ‘Response’, ou réaction, renvoie aux décisions, choix ou actions pris au niveau politique ou social en vue de limiter, corriger ou éviter les tendances négatives qui se produisent sur le plan de la sécurité de la chaîne alimentaire. La ‘Response’ est plus difficile à délimiter que la ‘Pressure’ et dépend en grande partie du point de vue. Des actions préventives et correctives peuvent ainsi être prises tant depuis la sphère politique que par l’industrie ou les consommateurs (p.ex. nouvelles règles et législations, labels de qualité, adaptations techniques/technologiques, etc.).

En ce qui concerne le ‘State’, le but est que le baromètre reflète l’état de la sécurité de l’ensemble de la chaîne alimentaire, c’est-à-dire de la fourche à la fourchette. Outre la sécurité alimentaire, la santé animale et la santé végétale doivent donc également être prises en considération. Cependant, ces trois domaines nécessitant une approche différente et n’étant pas nécessairement en relation directe les uns avec les autres, la décision a été prise de développer un baromètre spécifique pour chacun d’entre eux.


Haut de la page


Plus d’informations

 

Avis 28-2010 du Comité scientifique dans lequel est exposé le concept du développement du baromètre de la sécurité de la chaîne alimentaire.


Avis 09-2011 du Comité scientifique dans lequel est exposé le concept du développement du baromètre de la santé animale.

Avis 10-2011 du Comité scientifique dans lequel est exposé le concept du développement du baromètre de la santé végétale (situation phytosanitaire).

Avis 11-2012 du Comité scientifique dans lequel les facteurs de pondération pour les indicateurs des baromètres de la sécurité de la chaîne alimentaire, de la santé animale et de la santé végétale (situation phytosanitaire) sont décrits.


Measuring Food Safety - Development of a tool for a general measure for food safety (PDF) : présentation donnée à l’occasion du Symposium international ‘Measuring Food Safety and comparing self checking systems’ (17/11/2010).

Measuring the safety of the food chain in Belgium: development of a barometer : publication Baert K., Van Huffel X., Wilmart O., Jacxsens L., Berkvens D., Diricks H., Huyghebaert A., Uyttendaele M., Food Research International, May 2011, 44:4, 940-950.

Measuring the perceived pressure and stakeholders' response that may impact the status of the safety of the food chain in Belgium : publicatie Baert K., Van Huffel X., Jacxsens L., Berkvens D., Diricks H., Huyghebaert A., Uyttendaele M., Food Research International, August 2012, 48:1, 257-264.

Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 25.06.2012   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet